Beiträge

La vie politique à deux pas de chez nous

Jeudi, 20 mars, les élèves du cours « français renforcé » de Mme Pouleau ont rendu visite à Mme le maire de Chalampé.

Comme « La politique en France » était au programme, cette visite a été un bon moyen d’approfondir les connaissances des élèves. En arrivant Mme Laemlin-Delmotte nous a accueillis chaleureusement.

Premièrement, le groupe d’élèves s’est placé devant une grande photo aérienne du village et Mme le maire nous a expliqué la situation géographique de notre village voisin.
Nous avons appris que Chalampé compte presque 1000 habitants.

Mme Laemlin-Delmotte nous a parlé de l’histoire du village et de l’origine possible du nom du village.
Les premières personnes vivant à Chalampé étaient très pauvres et mal organisées. Le mot «Schlamper», du dialecte alsacien est probablement la base de ce nom de Chalampé.

Aujourd’hui le village est plutôt riche à cause de l’industrie proche, mais réaliser des projets reste parfois difficile comme il n’y a pas beaucoup de place.

Au village, on trouve une école maternelle et primaire avec 120 élèves dont certains sont dans une section bilingue. Comme infrastructures, le village a une salle des fêtes, un plateau sportif, un supermarché, deux restaurants et une agence postale.

Le conseil municipal consiste en 15 personnes responsables du bien des habitants. Ce conseil élit le maire. Normalement les partis politiques ne jouent pas de rôle dans un petit village. La personne compte principalement. Souvent les maires sont sans étiquette. Madame le maire a des tâches différentes, elle doit surtout être à l’écoute des villageois. Elle nous a expliqué qu’il est important de savoir gérer un budget, mais gérer les mésententes entre les citoyens est parfois plus difficile. Dans son travail, elle est aidée par 4 adjoints.

Comme les élections municipales se déroulaient le week-end suivant, notre groupe avait beaucoup de questions concernant le déroulement, les candidats, la participation, etc.

Nous pouvons vous dévoiler que Mme Laemlin-Delmotte a été élue à nouveau.

Le thème « mariage pour tous » (mariage entre homosexuels) fait débat en France et nous avons posé la question si Mme le maire a déjà eu l’occasion de célébrer un mariage entre des personnes du mêmes sexe. Ce n’est pas le cas.

En résumé, notre groupe a appris beaucoup d’informations sur Chalampé, directement par sa représentante et en plus on était assis dans les sièges d’une salle d’un conseil municipal.
Il y a une frontière, bien sûr, mais pourquoi ne pas découvrir ce qui se passe de l’autre côté ? En tout cas, Chalampé se trouve en France et nous avons la chance d’y aller à pied en dix minutes !

Premiere soirée internationale am KGN

Das erste internationale Soirée am KGN fand am 13. Juni in der Aula statt. Diese war mit Tischen und Stühlen einladend gestaltet.

Im Innenhof gab es sehr leckere Tapas und Tortillas – eine spanische Vorspeisenauswahl, in der Cafeteria wurde von der Klasse 9a Waffeln zugunsten unserer Partnerschule in Burundi verkauft und die SMV sorgte für Getränke. So kulinarisch bestens ausgestattet, verfolgten ca. 150 Personen das Geschehen auf der Bühne.

Ein buntes Potpourri von Theater und Liedern in französischer, englischer oder spanischer Sprache wurde geboten. Die musikalischen Beiträge reichten von Gospel bis hin zum Abc-Rap (Kl. 5c), vorgetragen von verschiedenen Chören, aber auch einige Solisten beeindruckten die Zuschauer durch ihr Können. Begleitet wurden die Lieder größtenteils von Schülern und Schülerinnen an den verschiedensten Instrumenten – vom Keyboard über das Schlagzeug, die Gitarre bis hin zu Geige und Klarinette – , aber auch Herr Christs Hände flogen über die Tastatur des Klaviers, während die Klasse 5b/c dazu sang. Die Klasse 8a tanzte sogar beschwingt Macarena.

Das Theaterstück der Klasse 7a/b stellte Schule von früher, der Schule von heute gegenüber – alles auf französisch – und entwickelte auch eine interessante Vorstellung von Schule in Zukunft, gesteuert von einer Lehrermaschine, dem Proffesseur Robot…

Dieser gelungene Abend jedoch wurde von vielen sehr realen Lehrern und Lehrerinnen des KGN vorbereitet und einstudiert. Die gute Zusammenarbeit von Fremdsprachen- (Hr. Remmer, Hr. Herbers, Fr. Bruns, Fr. Trepte, Fr. Schönbein, Fr. Calderon, Fr. Pouleau), Musik- (Hr. Fischer, Hr. Christ, Hr. Sutter) und Kunstlehrerinnen (Fr. Krummrich) wurde auch von Herr Remmer, der den Abend organisierte, betont.